Les étapes

Les étapes

Quand consulter ?

Notre équipe est prête à vous recevoir en couple :

  • Lorsque vous essayez d’avoir un enfant depuis plus d’un an sans succès.
  • Lorsqu'un médecin vous conseille de consulter dans un centre spécialisé.
  • Nous vous conseillons de nous rencontrer plus tôt si Madame a plus de 35 ans, si ses règles ne sont pas régulières, si vous avez ou avez eu des problèmes de santé…
  • En France, la prise en charge par la sécurité sociale pour infertilité est possible au maximum jusqu’au 43ème anniversaire de la femme (N.B : l’AME ne couvre pas l’aide médicale à la procréation).
  • La prise en charge dans notre centre n’est possible que si l’homme est âgé de moins de 65 ans.

Le premier rendez-vous

Vous pouvez à présent prendre rendez-vous sur doctolib.fr :
Prendre rendez-vous en ligne

Ou sinon, merci de nous transmettre les éléments ci-dessous :

  • Le formulaire ci-joint, complété
  • La photocopie des pièces d’identité de chacun des membres du couple
  • La photocopie de la carte vitale et de mutuelle (ou CMU) de chacun des membres du couple
  • La lettre du médecin qui vous adresse avec le résumé du bilan initial de l’infertilité

Par mail :
mater.sec@bch.aphp.fr

Par courrier :
Secrétariat d’AMP
Service de Gynécologie Obstétrique
Hopital Bichat-Claude Bernard
46 rue Henri Huchard
75877 PARIS Cedex 18

Ou à déposer sur place.

Nous vous recontacterons ensuite pour vous proposer un premier rendez-vous.

Lors du premier rendez-vous :
Vous serez alors reçus par un médecin du centre (ou par le médecin auquel vous avez été adressés spécifiquement) dans un délai maximal de deux mois. Lors de la consultation le médecin prendra connaissance :

  • De votre projet d'enfant
  • De vos histoires médicales
  • Du bilan d'infertilité déjà effectué
  • Organisera la suite des explorations à vous proposer
  • Vous exposera les étapes suivantes de la prise en charge

Le bilan d'infertilité

Le bilan initial d’infertilité et avant prise en charge en AMP est habituellement réalisé par votre médecin traitant ou gynécologue de ville.

Il comprend classiquement pour Madame :

  • Des dosages hormonaux (FSH, LH, E2, AMH, etc..) réalisé entre J2 et J4 du cycle
  • Une échographie pelvienne pour compte des follicules antraux réalisée entre J2 et J4 du cycle
  • Des sérologies (VIH, VHC, TPHA/VDRL, AgHbS, Ac anti Hbs, Ac anti Hbc)
  • Un frottis cervico-vaginal
  • Une hystérosalpingographie

Pour Monsieur :

  • Un spermogramme avec spermocytogramme et parfois un test de migration et survie des spermatozoïdes (TMS) et une spermoculture.
    »Prendre rendez-vous au laboratoire du centre
  • Des sérologies (VIH, VHC, TPHA/VDRL, AgHbS, Ac anti Hbs, Ac anti Hbc)

D’autres examens peuvent également avoir été prescrits : hystéroscopie, mammographie, IRM, Scanner, échographie testiculaire…

Afin d’optimiser votre prise en charge, merci d’apporter des photocopies de TOUS les résultats de vos examens et les derniers courriers des médecins qui vous suivent régulièrement.

Vous êtes porteur du VIH, VHB ou VHC

L’AMP est possible à l’hôpital Bichat puisqu’il s’agit d’un centre autorisé avec un circuit spécifique dédié aux patients porteurs de virus (VIH, VHB, VHC).

Le bilan d’infertilité est le même que pour les couples non porteurs de virus. Cependant vous devez nous fournir des éléments suplémentaires :

  • Un suivi régulier spécialisé par un infectiologue est nécessaire avant toute prise en charge en AMP.
  • Un courrier spécifique de votre hépatologue ou de votre infectiologue.
  • Lorsqu'il s'agit d'une infection VIH un formulaire supplémentaire est à faire remplir par votre infectiologue :
    »Télécharger le formulaire pour le VIH
  • L’accord de l’infectiologue/l'hépatologue qui vous suit et du Staff multidisciplinaire de l’hôpital Bichat est nécessaire avant toute AMP.

Nous aurons besoin ensuite d’informations régulières sur votre suivi par votre hépatologue ou infectiologue.

La prise en charge

Selon les différents éléments de votre bilan d’infertilité, votre médecin gynécologue référent vous proposera une prise en charge adaptée.

Les principales causes d’infertilité peuvent être des troubles de l’ovulation, des altérations des trompes, des anomalies spermatiques… C’est après le bilan d’infertilité que votre médecin peut comprendre la cause de votre infertilité et vous proposer une thérapeutique.

»Télecharger le livret d'information de l'Agence de la BioMédecine

Il existe différentes possibilités thérapeutiques :

La stimulation simple de l’ovulation :

Lorsque la femme présente des troubles de l’ovulation (syndrome des ovaires polykystiques par exemple), le médecin va prescrire des médicaments pour stimuler l’ovulation d’un ou deux ovules. Il peut s’agir de comprimés à prendre en début de cycle (juste après les règles) ou d’injections sous cutanées. Dans les deux cas un suivi rapproché sera organisé (échographie et dosages hormonaux) pour surveiller la bonne réponse des ovaires au traitement et vous indiquer la meilleure période pour avoir des rapports.

L’insémination intra-utérine (IIU) :

Lorsqu’il existe de petites altérations du spermogramme, des anomalies cervicales ou une infertilité inexpliquée depuis longtemps, le médecin peut proposer la réalisation d’inséminations intra-utérines. Pour la femme le traitement est le même que pour la stimulation simple de l’ovulation jusqu’à l’ovulation.

Image échographique d'un utérus

Image échographique d'un utérus avant insémination

Le jour de l’ovulation, l’homme vient faire le recueil de sperme au laboratoire et ce sperme préparé et optimisé est déposé directement dans l’utérus de sa femme avec un fin cathéter indolore.

La Fécondation In Vitro (FIV) :

Lorsqu’il existe des problèmes de trompes, une endométriose, des altérations spermatiques importantes ou autre, le médecin peut vous proposer la fécondation in vitro. Cette technique permet la rencontre de l’ovule et du spermatozoïde directement au laboratoire. La première étape est de stimuler les ovaires de la femme pour obtenir plusieurs ovules. Des injections sous cutanées d’hormones sont donc prescrites selon deux principaux protocoles. Un suivi rapproché par échographie et dosages hormonaux est nécessaire pour vérifier la réponse des ovaires au traitement et choisir le meilleur moment pour récupérer les ovules.

Image échographique d'un ovaire stimulé

Image échographique d'un ovaire stimulé

Lorsque les follicules contenant les ovules paraissent matures (de taille adéquate), l’ovulation est déclenchée et les ovules sont récupérés lors de la ponction. Le jour de la ponction l’homme réalise son recueil de sperme, puis les ovules et les spermatozoïdes du couple sont mis en contact au laboratoire . La technique de fécondation peut être « naturelle » , c’est la FIV, ou avec injection d’un spermatozoïde directement dans l’ovule (ICSI).

Les embryons se développent ensuite au laboratoire et un ou deux embryons sont déposés dans l’utérus de la femme de 2 à 5 jours après la ponction. Les autres embryons de qualité évolutive satisfaisante peuvent être congelés pour une utilisation ultérieure.

Les obligations légales

1. La prise en charge en Aide Médicale à la Procréation (AMP) est encadrée par le code de santé publique (Article L. 2141)

Selon la loi : « L’assistance médicale à la procréation a pour objet de remédier à l’infertilité d’un couple ou d’éviter la transmission à l’enfant ou à un membre du couple d’une maladie d’une particulière gravité. Le caractère pathologique de l’infertilité doit être médicalement diagnostiqué. L'homme et la femme formant le couple doivent être vivants, en âge de procréer, et consentir préalablement au transfert des embryons ou à l'insémination. »

Mesures appliquées dans le Centre :

  • Couple en vie commune.
  • Femme de moins de 43 ans.
  • Homme de moins de 65 ans.

2. Les techniques sont encadrées par des tests de sécurité sanitaire :

Selon la loi : « La recherche des marqueurs biologiques d'infection par les virus de l'immunodéficience humaine (VIH1/VIH2), de l'hépatite B (VHB) (antigène HBs, anticorps anti-HBc et anti-HBs), de l'hépatite C (VHC) et de l'agent de la syphilis est effectuée chez les deux membres du couple dans les trois mois précédant la tentative d'AMP s'il s'agit d'une première détermination et ultérieurement chaque fois que le délai entre la tentative et la dernière détermination est supérieur à douze mois. »

En pratique avant chaque tentative :

  • Serologies HIV, Hepatite C (VHC), Hepatite B (VHB) et Syphilis à réaliser régulièrement.
  • Spermoculture de moins de 6 mois avant chaque Insémination ou FIV.
  • Consentements à signer, un par tentative :
    ROSE pour la prise en charge VERT pour l'Insémination BLEU pour la FIV et l'ICSI JAUNE pour la décongélation d'embryon