Questions fréquentes

Questions fréquentes

Quelles sont mes chances de concevoir en AMP ?

En moyenne, un couple a une chance sur 2 de donner naissance à un (ou plusieurs) enfant(s). Mais au niveau individuel de nombreux facteurs interviennent. L’âge de la femme constitue un critère essentiel, avec une chute des chances de grossesses marquée après 37 ans.

La consommation de tabac peut-elle jouer sur notre fertilité et sur nos chances de grossesse en AMP ?

OUI, le tabagisme chez l’homme ou chez la femme est délétère pour la reproduction. Il est classiquement dit que s’il l’un ou l’autre des membres du couple fume, les chances de grossesse en AMP sont divisées par deux.

Dois-je arrêter complètement l’alcool pendant l’AMP ?

L’excès d’alcool est déconseillé dans le cadre de l’AMP. Il peut diminuer les chances de grossesses naturelles ou après AMP.

En quoi le surpoids peut jouer sur nos chances de grossesse ?

Le surpoids est défini par un indice de masse corporel (IMC) supérieur à 25. L’IMC se calcule selon la formule poids(kg)/taille(m)². Un surpoids est responsable d’une diminution des chances de grossesse naturelle ou par AMP. Il est également associé à une augmentation des risques de complications pendant la grossesse : diabète, hypertension…. Il est donc recommandé d’optimiser ses chances de grossesse en réduisant un éventuel surpoids.

Faut-il rester allongée après un transfert d’embryon ?

Il n’est pas nécessaire de rester allongée après le transfert d’embryon ou dans les jours qui suivent. Vous pouvez continuer à vivre comme habituellement.

Existe-t-il des dispositions légales pour pouvoir m’absenter du travail pour réaliser les examens ?

Oui, depuis 2016 une autoristation d’absence est possible pour l’AMP.
»Texte de loi

Que deviennent les embryons congelés ?

Tous les ans, votre couple est consulté par écrit pour connaître votre souhait vis-à-vis de vos embryons congelés. Vous pouvez choisir de poursuivre la congélation en vue d’un transfert ultérieur, de donner les embryons à la recherche, de les donner à un autre couple ou d’arrêter leur conservation. Il est donc très important de transmettre au laboratoire vos nouvelles coordonnées en cas de déménagement.

Combien de tentatives d’AMP sont prises en charge par la sécurité sociale française ?

La prise en charge est limitée à maximum 6 inséminations intra utérines et 4 fécondation in vitro suivies d’un ou plusieurs transferts pour obtenir un enfant. La prise en charge s’arrête aux 43ème anniversaire de la femme. Cependant il est parfois nécessaire d’arrêter la prise en charge avant la fin des prises en charges remboursées si les réponses antérieures aux traitements ne sont pas satisfaisantes ou les chances de grossesses quasi nulles.